logo marqueze

Trucs et astuces pour (réussir) vos plantations

Trucs et astuces pour (réussir) vos plantations

Après avoir parlé des semis, parlons maintenant des plantations ! Les Saints de Glace ne sont pas encore passés, mais attention: « Marquet, Bidalet é Estroupiet Que tournen lou ret » « Marc, Vital et Eutrope Ramènent le froid » Saint Marc (25 avril), Saint Vital (28 avril), Saint Eutrope (30 avril) * étaient trois usuriers qui avaient fait geler à ces dates pour faire enchérir le seigle. Les gelées nocturnes sont à redouter à ce moment du printemps. Sur ces bonnes paroles, passons à la pratique ! Si vos semis vous comblent de fierté, vos récoltes le feront tout autant. Et pour cela, voici encore quelques astuces qui vous « faciliteront le potager ».

*Dicton tiré des « Œuvres complètes II de Félix Arnaudin, proverbes de la Grande-Lande ».

 

Pour commencer il nous faut un bon et beau sol.

Plate-bande, butte ou tour? 

modèles buttes0001Ces modèles ne sont pas uniques, laissez parler votre imagination et votre créativité ! Les plates-bandes surélevées sont idéales lorsque la terre n’est pas de bonne qualité, elles sont accessibles de tout côtés. La décomposition des déchets organiques produit de la chaleur qui favorise la croissance des plantes. La hauteur de la plate bande peut être entre 70 et 80 cm de haut, pour la largeur, l’idéal est que vous puissiez tendre le bras et atteindre l’autre côté. Personnellement, c’est ce que nous avons réalisé chez nous !

Ce type de butte convient bien aux sols lourds. Elle offre une surface de culture supérieure aux plates-bandes. La hauteur modèles buttes0001idéale est de 70 à 80 cm et 1.50m à 1.80m de large. Tout comme l’exemple de plate-bande, avec la chaleur que dégageront les matières en décomposition, on pourra y mettre des plantations précoces.

Ces principes de culture découlent de la permaculture. Dans l’idée, les matériaux que vous utiliserez pour les réaliser proviendront d’un périmètre proche de votre domicile. Ceci dans le souci d’impacter le moins possible votre environnement et de l’enrichir. Donc, utilisez ce que vous trouvez ! NB: le grillage au fond est très important, car il évite l’intrusion de charmantes petites bébêtes, telles que les rats taupiers (si si ça existe !), les courtilières, les mulots… que vous allez vite haïr… nous en avons fait (et faisons) les frais à la maison...

Courtilière campagnol terrestre 033

                       Courtilière                                                                                                     Rat taupier

Vous voulez faire pousser des patates? Mais vous n’avez pas la place, le courage de les butter ou comme moi êtes enquiquinés par nos chers amis précédemment cités…qu’à cela ne tienne... La tour à patates est là pour vous ! Encore une fois, pour ce principe là, utilisez n’importe quel matériau que vous aurez à portée de main. Quelque chose qui puisse s’empiler (pneus, regards, coffrages…) ou se remplir (sac de jute, sac de courses, tonneau, grillage fin, palette).

patates0002 Je m’explique Prenons l’exemple du sac de jute (ou du tonneau): 1. Déposez dans le fond une couche de feuilles mortes ou de paille.  2. Ajoutez une couche de compost (si vous n’en n’avez pas c’est pas grave !) 3. Déposez 3 ou 4 patates germées que vous avez oubliées dans la cuisine 4. Recouvrez d’une couche de terre 5. À chaque fois que vous verrez le germe pointer le bout de ses feuilles, vous ajouterez une couche de terre. Et ainsi de suite jusqu’à arriver en haut. 6. Veillez à ce que le substrat reste humide (mais pas trop sinon ça pourrit !)patates0001surtout si c’est un support ajouré. C’est simple, non? Et on ne se casse pas le dos à les butter. Il n’y a plus qu’à attendre que les plants fanent, et vider le tout ! Mais attention, il faut les laisser sécher 1 ou 2 jours avant de les remiser dans un endroit sombre. Et encore un conseil d’ancien(ne): « Pour pouvoir conserver ses patates, il faut les ramasser sur le plein de la lune »

NB: Ces ouvrages sont réalisables toute l’année, mais la saison idéale reste l’automne/fin automne (pour les buttes et plates bandes).

Le paillage et ses trésors

Pour que vos récoltes soient un succès, pensez à bien pailler vos plates-bandes. Ce sera un gain de temps au niveau de l’arrosage et salvateur pour vos plantes lors des grosses chaleurs. Là aussi, utilisez tout (ou presque !) ce qui peut vous passer sous la main.

plantes0002 Par exemple

- La paille ou le foin (de l’agriculteur du coin)

- Déchets de tonte (attention en couche fine, risque d’asphyxie sinon)

- La laine de mouton (drôle d’effet esthétique mais très efficace)

- Des aiguilles de pin ou des branches de genêt à balais (à la landaise ! et assez efficace contre les limaces)

Certaines plantes, en plus de servir de paillage, ont "leur truc en plus" et pas des moindre (c’est une liste non exhaustive, il y en a tellement !):

- La fougère aigle*, reine de nos forêts: fraiche, elle éloigne la piéride du chou et intoxique les limaces. Une fois sèche elle enrichit grandement le compost et le sol.

- La tanaisie*, et son odeur envoutante: quelques branches coupées et disposées au pied de vos plantations aura un effet répulsif pour bon nombre d’insectes, du fait de sa puissante odeur.

- La consoude, plante magique à la maison et au jardin: fraiche c’est un excellent piège à limaces car elles s’y réfugient, il n’y a plus qu’à les ramasser. Elle stimule la pousse des plantes en favorisant la multiplication et le renouvellement cellulaire. Il en existe deux espèces, mais les deux conviennent au potager.

- L’ortie, plante aux milles usages: elle enrichie le sol en se décomposant, et en séchant elle n’est plus urticante !

* La fougère et la tanaisie constituent un excellent paillage au poulailler. Ce sont des répulsifs naturels contre les parasites de nos précieux animaux à deux pattes.

L’union fait la force !

Nous sommes d’accord qu’un jardin verdoyant, plein de vie, de senteurs, et de couleurs dans tous les sens donne envie d’y flâner et de le chouchouter. Et bien ce résultat est, encore une fois, simple à obtenir. Attention je n’ai pas dit rapide ! Mais bien SIMPLE. Pour cela, pensez aux associations de légumes. Le « compagnonnage » est la clé d’un potager équilibré et dynamique. De plus, vous optimisez les espaces de culture.

Voici quelques exemples d’associations principales de légumes

Vert: association bénéfique / Rouge: association défavorable / Blanc: neutre

tableau association légumes 

Pensez aussi à laisser un coin en jachère dans le potager, ou autour. Un carré d’herbes folles sera une zone refuge et un paradis pour les insectes et animaux auxiliaires. De même que de laisser une ou deux tuiles au hasard du potager, les compagnons crapauds en seront ravis ! Ou encore quelques pierres amoncelées, solarium assuré pour les lézards… ces petites bêtes sont précieuses pour le potager. Elles vous permettront de vous économiser à chasser tous les indésirables dans vos cultures.

À vos purins !

Ah les purins... ces cocktails vitaminés mais si nauséabonds ! L’odeur est une formalité car les bienfaits sont si puissants ! À utiliser avec modération pour éviter l’accoutumance des plantes. Traiter seulement à des phases critiques de la plante, ou tous les 15 jours. Allez, je vais encore vous parler de LA super plante: l’ortie.

o Stimulant et renforçant pour la pousse: l’extrait fermenté (le purin) - Récoltez 1 kg d’ortie fraîche pour 10L d’eau de pluie. Coupez-la en tronçons (feuille, tige, racine). Immerger dans un seau d’eau que vous couvrirez. Laissez au garage ou dans un endroit qui ne soit pas en plein soleil. Remuez TOUS les jours. Vous verrez apparaître de petites bulles au bout de quelques jours, c’est la fermentation, la potion est en création ! Quand vous ne verrez plus ces bulles, la fermentation aura cessée, il est temps de filtrer et de mettre en bouteille. Stocker à l’abri de la lumière et n'oubliez pas d'identifier les bouteilles, ça évitera des surprises !

- Dosage: 5% en pulvérisation foliaire (5cl dans 1L) ou 10% (10cl dans 1L) en arrosage au pied.

o Répulsive des pucerons : la macération Attention ! À usage immédiat car ne se stocke pas. Même procédé que ci-dessus, hormis que la plante ne trempe que 12 heures dans l’eau. Sinon il y aura fermentation. Filtrez. Utilisez pur.

BONUS 

o Stimulant la croissance des haricots, choux, persil, oignons… avec l’extrait fermenté de tomate - Récoltez 1 kg de gourmands, jeunes tiges, feuilles (saines) pour 10l d’eau. Procédez comme pour l’ortie. - Dosage : 20% (20cl dans 1L) en arrosage

Recettes empruntées au super livre « les plantes au secours des plantes, Purin d’ortie et compagnie » éditions Terran

Écomusée de Marquèze  Frédérique Animatrice et médiatrice culturelle à l'écomusée de Marquèze.

Gardons le contact !
Recevez notre lettre d’information

Suivez-nous !

Nous joindre

Formulaire de contact

Logo du Parc naturel régional des Landes de GascogneL'écomusée est un équipement
du Parc naturel régional
des Landes de Gascogne

Musées de France
Adhérent FEMS
Label Qualité Tourisme
Trip advisor

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies nous permettant de réaliser des statistiques de visites.