logo marqueze

Pierre Toulgouat, l'art de l'enquête ethnographique

Pierre Toulgouat, l'art de l'enquête ethnographique

Pierre Toulgouat (1901-1992) est un sculpteur, photographe, ethnologue et écrivain ayant participé à la création de l’Écomusée de Marquèze en 1969, alors appelé « Écomusée de la Grande Lande ». À l’occasion du cinquantenaire de l'Ecomusée, l’exposition temporaire « L’architecture de l’airial landais. Retour aux origines », souhaite lui rendre hommage en exposant quelques-unes de ses photographies. Rien ne le destine à choisir les Landes comme territoire de prédilection. Né en 1901 à Vernon, dans l’Eure, il est issu de l’École des arts décoratifs, dont il sort sculpteur en 1921. Après avoir effectué son service militaire, il fréquente les artistes proches de Monet à Giverny, puis il vit quelques temps à New York, jusqu’au krach boursier de 1929. De retour à Paris, il photographie pendant cinq ans les collections de prêt-à-porter de la prestigieuse maison Schiaparelli. En même temps, il fréquente le musée de l’Homme et le Musée national des arts et traditions populaires (MNATP).

Gabarits images optimés pour CMS 800x500dpi 20

« Grand-père Capes jouant de la chirula ». Pierre Toulgouat. 1941. Écomusée de Marquèze

C’est à cette occasion qu’il fait la connaissance de Georges Henri Rivière, conservateur du MNATP. De cette rencontre naît une relation de travail fructueuse, qui oriente fortement la carrière de Pierre Toulgouat vers l’ethnologie. D’abord envoyé en Savoie puis en Bretagne, il s’initie à l’enquête ethnographique, avant de se tourner vers les Landes. Son premier projet dans cette région consiste en la création du musée forestier d’Hossegor, pour laquelle il travaille neuf ans dès 1937, avec une interruption d’un an lors de sa mobilisation en 1939-1940. C’est d’ailleurs grâce à ce poste qu’il échappe au Service du Travail Obligatoire en 1940. Initialement prévu par l’Administration des Eaux et Forêts afin de valoriser les activités de la forêt landaise, ce musée restera à l’état d’ébauche, la Seconde Guerre mondiale ayant enterré toute velléité d’utilisation du bâtiment à des fins muséales.

En 1947, la même Administration recrute Pierre Toulgouat pour photographier la forêt française, les activités des forestiers, la pêche, la chasse... Ce travail durera vingt ans. Ses photographies, en noir et blanc et d’un format carré (6 x 6 cm), s’attachent à décrire à la fois l’architecture régionale, les activités professionnelles et les modes de vie d’une société ayant été bouleversée sur le plan social et économique. La forêt de pins, massivement implantée durant la deuxième moitié du XIXe siècle, a profondément modifié le paysage de la région, au grand désarroi de Félix Arnaudin, son homologue qui avait tenté de sauver de l’oubli certains témoins de la société agropastorale au tournant du XXe siècle.

Gabarits images optimés pour CMS 800x500dpi 21

« Main de bûcheron ». Pierre Toulgouat. 2ème quart du XXe siècle. Écomusée de Marquèze

Un peu moins d’un siècle plus tard, Pierre Toulgouat nous livre un regard tout aussi important sur ces transformations. Son travail, à la fois artistique et documentaire, permet aussi de saisir les évolutions d’une discipline en pleine mutation, entre folklorisme et rigueur scientifique.

Pierre Toulgouat complète ses prises de vue par des publications scientifiques. Il rédige ainsi plusieurs ouvrages d’importance, comme La vie rurale dans l’ancienne Lande (1977) ou La Maison de l’ancienne Lande  (1977).

Décédé à Paris en 1992, il lègue des archives, des ouvrages et des photographies à l’Écomusée de Marquèze, structure qu’il a participé à créer. Les 584 négatifs conservés sont en cours de numérisation pour une mise en ligne dans les prochains mois sur le site alienor.org. Le MuCEM conserve également une partie de son importante contribution à l’ethnographie française, dont certaines œuvres sont accessibles en ligne: https://www.mucem.org/collections/explorez-les-collections/search?term=pierre+toulgouat

Gabarits images optimés pour CMS 800x500dpi 22

« Un poulailler perché à Arue ». Pierre Toulgouat. 1944. Ecomusée de Marquèze

 

Écomusée de Marquèze  Mathilde BOIS Chargée des expositions-éditions

Mots-clés: Culture locale, 2020

Gardons le contact !
Recevez notre lettre d’information

Suivez-nous !

Nous joindre

Formulaire de contact

Logo du Parc naturel régional des Landes de GascogneL'écomusée est un équipement
du Parc naturel régional
des Landes de Gascogne

Musées de France
Adhérent FEMS
Label Qualité Tourisme
Trip advisor

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies nous permettant de réaliser des statistiques de visites.