logo marqueze

La deuxième vie du fonds photographique Émile Vignes

Le fonds photographique Émile Vignes de nouveau révélé

L’écomusée est propriétaire de ce fonds depuis deux donations effectuées par Jacques Vignes, le fils du photographe, en 1996 et 2008. La numérisation de ce fonds, ainsi que son dépoussiérage, son reconditionnement et son marquage ont été effectués en 2019 par la société Arkhênum (Bordeaux), avec le soutien de la DRAC Nouvelle-Aquitaine et du Département des Landes

Ces travaux ont permis de redécouvrir des vues peu connues parmi les 10 555 supports numérisés. Émile Vignes (1896-1983), est né et a vécu toute sa vie à Castets-des-Landes, commune du Marensin, pays du sud des Landes. Il réussit sa première photographie en 1916 et ne cesse d’en prendre jusqu’aux années 1960. Célèbre localement pour ses photographies de mariage et ses cartes postales, sa large palette comprend la photographie de paysages, de métiers, de travaux, d’événements historiques...dont certaines vues seront reconnues internationalement. Pour découvrir sa biographie, voir : http://www.garae.fr/spip.php?article3487

Voici une 1ère série de photos de Saint-Jean-de-Luz (au Pays Basque, dans les Pyrénées Atlantiques)

5

Cette semaine (lundi 6 avril 2020), nous avons choisi de partager avec vous quelques vues de Saint-Jean-de-Luz. Les photographies d’Émile Vignes ne sont jamais datées et rarement légendées mais la photographie du tramway électrique qui reliait Saint-Jean-de-Luz à Hendaye par la corniche, situe cette prise de vue entre 1924 et 1935. Il n’est pas certain que toutes ces photographies aient été prises durant cette période mais il est toutefois probable que le photographe ait multiplié les prises de vue lors de chaque déplacement. Vous redécouvrirez donc la baie de Saint-Jean-de-Luz, le fort de Socoa, le Modern Hôtel (ancêtre du Grand Hôtel), la Maison Louis XIV, les sardiniers à vapeur devant la pêcherie, et des scènes ou fermes de la campagne environnante. 

La baie de St-Jean-de-Luz.

La baie de St-Jean-de-Luz.

Fort de Socoa.

Fort de Socoa.

Modern Hôtel (ancêtre du Grand Hôtel au deuxième plan).

Modern Hôtel (ancêtre du Grand Hôtel au deuxième plan).

Maison Louis XIV (au deuxième plan)

Maison Louis XIV (au deuxième plan)

Scène à la ferme dans la campagne environnante.

Scène à la ferme dans la campagne environnante.

Scène à la ferme dans la campagne environnante.

Scène à la ferme dans la campagne environnante.

 

Voici une 2eme série de photos, cette fois-ci de Ciboure (au Pays Basque, dans les Pyrénées Atlantiques)

Après la série de photos prises à Saint-Jean-de-Luz, voici quelques vues de la cité voisine, Ciboure. Ces photographies ne sont pas datées, ni toujours légendées mais les quelques renseignements issus des inscriptions d’Emile Vignes sur ses boîtes de tirages, ainsi que des renseignements pris par exemple auprès de la mairie de Ciboure nous permettent de situer certaines vues et de penser que l’une d’entre elle au moins, voire toutes ces photographies, ont été prises dans les années 1920. Certaines sont fort touchantes, comme celle de la petite fille assise sur la route devant les restaurants de Socoa.

Gabarits images optimés pour CMS 800x500dpi 18

Petite fille dans l’actuelle avenue du Commandant Passicot devant deux restaurants qui le sont restés aujourd’hui. On reconnaît notamment le bâtiment dans lequel est installé l’actuel Restaurant Ispeguy ou encore l’Arraina. La petite fille est assise le long des rails ayant permis la construction puis l’entretien des nouvelles digues dont la construction avait été ordonnée par Napoléon III pour stopper les assauts de la mer dans la ville.

Sardinier à vapeur et barques dans le port de Saint-Jean-de-Luz

Sardinier à vapeur et barques dans le port de Saint-Jean-de-Luz

Sardinier à vapeur et barques dans le port de Saint-Jean, devant la pêcherie et la colline de Bordagain.
Ramassage du foin à Socoa,

Ramassage du foin à Socoa,

Ramassage du foin à Socoa, vue sur la baie de St-Jean-de-Luz

 

Gabarits images optimées pour CMS 260x500dpi             Gabarits images optimées pour CMS 260x500dpi 1  

Deux photographies de la même scène, prises d’un point de vue opposé. On y voit deux femmes porteuses d’une pegarra et d’une ferreta (ou herrade en gascon), objets emblématiques du Pays Basque, autour de la fontaine de Ciboure. Ces récipients servaient au transport de l’eau avant l’arrivée de l’eau courante dans les habitations (à partir de l’entre-deux-guerres).

 

Gabarits images optimés pour CMS 800x500dpi 17

Quatre jeunes gens sur la colline de Bordagain. Les jeunes femmes portent une tenue représentative du bouleversement des codes vestimentaires au début des années 1920, années d’après-guerre mêlant désillusions et soif de liberté. Leur « chapeau cloche » aux bords courts et simples met en valeur leur visage au lieu de le cacher comme le faisaient les chapeaux des décennies précédentes. Porté généralement sur cheveux courts ou mi-longs, il affirme ce style androgyne ou garçonne également recherché par le port de robes droites et longilignes aux tissus et coupes confortables.

  

 Écomusée de Marquèze Florence RAGUÉNÈSConservateur de l'écomusée de Marquèze

Gardons le contact !
Recevez notre lettre d’information

Suivez-nous !

Nous joindre

Formulaire de contact

Logo du Parc naturel régional des Landes de GascogneL'écomusée est un équipement
du Parc naturel régional
des Landes de Gascogne

Musées de France
Adhérent FEMS
Label Qualité Tourisme
Trip advisor

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies nous permettant de réaliser des statistiques de visites.